lundi 6 février 2017

L'Instant Bulles #1


Cela fait un petit moment que ce format d'article me trotte dans la tête, et ce pour plusieurs raisons. La première étant que je ne trouve pas toujours mon compte à faire une chronique sur une seule BD. Je trouve ça un peu trop court à mon goût et un peu frustrant parfois.
Pour la seconde raison, il se trouve que souvent je n'ai pas énormément de choses à dire sur une BD. Généralement sur le premier tome j'ai matière à dire, mais ensuite pour les suivants j'ai un peu l'impression d'être redondante et donc de vous proposer une chronique qui n'a pas beaucoup d'intérêt.

Du coup j'ai eu envie de me lancer dans ce genre d'article dans lequel je vous partagerai mes avis sur les BD que j'aurai lues sur une période plus ou moins longue. 
Ce type d'article n'aura pas de périodicité définie, ce sera un peu au petit bonheur, quand j'aurai assez d'inspiration et d'envie pour vous parlez BD.

J'espère que vous apprécierez ce nouveau format, n'hésitez pas à me donner votre avis et vos conseils pour l'améliorer !


California Dreamin' de Pénélope Bagieu


Je zieute depuis trèèès  longtemps sur California Dreamin' (depuis sa sortie en fait) mais j'avoue que ce qui me freinait le plus dans l'histoire, c'est le prix du bouquin: 24€ pour une BD, on y réfléchit à deux fois non ?
Mais alors que j'avais la grippe, ce genre de considération était bien loin de moi, et j'ai donc craqué.

Je ne le regrette pas, car j'ai énormément apprécié cette BD ! Le personnage de Cass est tout ce que j'aime: atypique, excentrique et surtout elle n'a pas sa langue dans sa poche.

Suivre son histoire, depuis son enfance jusqu'à la formation et le succès de son groupe The Mamas and the Papas était très intéressant.
De plus à la fin de la BD, Pénélope nous propose une playlist de leurs meilleurs titres ainsi que les meilleures conditions pour les écouter.

Au niveau de la BD, on retrouve le trait particulier de Pénélope Bagieu, celui qu'on apprécié depuis ses débuts sur son blog. Au départ j'étais un peu déçue qu'il n'y ait pas de couleurs, mais au final, ça passe très bien comme ça.

En conclusion, je ne peux que vous conseiller de lire cette BD.


Culottées, tome 1 de Pénélope Bagieu


Ayant acheté California Dreamin' je ne pouvais pas ne pas acheter Culottées alors qu'il me faisait autant envie que ce dernier.

Cette fois-ci j'ai été ravie de retrouver l’entièreté du style de Pénélope Bagieu: à la fois son trait, ses dessins et les couleurs qu'elle utilise et qui arrivent à donner ce petit je-ne-sais-quoi de plus à son œuvre.

En plus de l'esthétisme de la BD, j'ai savouré ma lecture et ai été étonnée de l'histoire de toutes ces femmes. Je connaissais bien l'une ou l'autre d'entre elle, mais pour la plupart elles m'étaient totalement inconnues, ce qui m'a d'autant plus fait savourer ma lecture.

Culottées est une bande-dessinée qu'il faut absolument découvrir ! Elle ouvre votre regard sur le monde, et en particulier sur le monde féminin qui est bien souvent relégué au second plan que ce soit dans l'histoire et même dans notre quotidien.

En un mot comme en cent: achetez cette BD, lisez-la, savourez-la, c'est tout ce qu'on vous demande !


L'incroyable histoire de Benoit-Olivier, tome 3: Oh la vache ! 
de Daniel Brouillette, Alcante et Steven Dupré


Si vous êtes des fidèles du blog vous connaissez certainement déjà Benoit-Olivier, que ce soit en version roman ou BD. J'en parle suffisamment ici pour que vous l'ayez au moins déjà aperçu.

Cette fois-ci Bine et ses amis nous emmènent avec eux en voyage scolaire, et le moins que l'on puisse dire, c'est que tout ne va pas se dérouler comme prévu, et que nos trois héros principaux vont encore se retrouver dans des galères impossibles.

Encore une fois, j'ai bien apprécié ma lecture de cette BD, je l'ai trouvée très fidèle au roman que j'ai lu et pouvoir mettre des dessins sur des scènes que j'avais imaginées, c'était vraiment très sympa.

Je suis toujours aussi fan de l'humour ultra potache de Bine et de ses amis, des galères qui ne peuvent arriver qu'à eux et de l'humour qui se dégage de tout ça. Associé aux traits de Alcante et Dupré, cela fait de Bine une BD ultra sympa et je suis sûre que les enfants doivent en raffoler (si ce n'est pas le cas, je ne comprends pas).


Quoi qu'il en soit, maintenant il va vraiment falloir que je rattrape mon retard dans la lecture des romans, car sinon je ne serai pas à jour au moment de la sortie du tome 4 !


Game Over tomes 14 et 15 de Midam et Adam


Depuis que je suis toute petite, je suis une grande fan de Kid Paddle. Cette BD m'a toujours fait rire, et quand Midam a décidé de sortir Game Over, j'étais assez emballée.

Cependant, depuis quelques tomes, je trouve qu'il manque un petit quelque chose à cette BD. 
J'aime toujours ses dessins, mais je trouve qu'il n'y a plus autant d'humour qu'avant. Alors peut-être que je suis lassée des gags du Petit Barbare, mais cela me parait de plus en plus commercial.
La preuve; il y a maintenant plus de tomes du spin-off que de la série originelle et je trouve cela très dommage.

J'aimais beaucoup l'humour et le côté trash de Kid Paddle, ses inventions toujours plus drôles les unes que les autres et les personnages comme Horace et Big Bang qui étaient toujours prêts à suivre Kid dans ses délires.

Alors, je ne dis pas que l'idée de faire une série exclusivement sur le  Petit Barbare est mauvaise, au contraire cela a bien fonctionné pendant longtemps, mais là je ne sais pas, je suis un peu désabusée. J'ai l'impression qu'ils en font trop, sur trop peu de temps, au détriment de la série de base.

Le dernier tome de Kid Paddle est sorti en 2014, alors qu'en l'espace de 3 mois nous avons eu droit à deux nouveaux tomes de Game Over (respectivement sortis en septembre et novembre 2016).

Midam, si vous passez par là, sachez que j'adore votre travail, mais que j'ai vraiment envie de revoir Kid dans un album.


Kasane: la voleuse de visages, tome 1 de Daruma Matsuura


Manga fortement plébiscité par Saefiel depuis quelques temps, j'ai eu très envie de le découvrir à mon tour, même si je l'avais déjà repéré en librairie un peu avant que l'on commence à en parler partout.

Kasane est une jeune fille qui a eu le malheur de naitre laide, alors que sa mère était une actrice reconnue et d'une très grande beauté.
Fascinée par le monde du théâtre, Kasane va rapidement se rendre compte que sa laideur lui fermera toutes les portes, même celles de l'amitié.
Mais un jour elle découvre qu'en portant le rouge à lèvre de sa mère, elle peut voler le visage de n'importe qui juste en l'embrassant. Un cadeau bien étrange qui va pourtant changer sa vie.

J'ai tout de suite été happée par l'histoire originale de ce manga et par son personnage très ambigu. En effet, avec Kasane on flotte perpétuellement entre la pitié, l'interrogation et le dégout.

On aimerait tellement pouvoir aider cette jeune fille à laquelle tout le monde tourne le dos, mais les décisions qu'elle prend sont tout de même extrêmement drastiques. Kasane est en fait un personnage qu'on aime détester.

Au niveau de l'esthétique, les dessins sont épurés et cependant très beaux ce qui ajoute à l'ambiguïté du personnage.
De plus, malgré la couverture très suggestive et la classification en "seinen" ce manga n'en a pas réellement les caractéristiques, en tout cas pas dans ce premier tome.

Je ne peux que vous inviter à découvrir ce manga, je pense qu'il en surprendra plus d'un ! Pour ma part, j'ai hâte de découvrir ce que la suite nous réserve. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire et votre passage sur mon blog ! A bientôt :D