jeudi 9 février 2017

Inaccessibles, tome 1 : La tour aux milles étages - Katharine McGee



New York est à la pointe de l'innovation et du rêve. La ville est désormais une tour de mille étages où les plus aisés vivent à son sommet. Tout semble parfait, lisse et idéal. 
Jusqu'au jour où une jeune femme tombe du millième étage... 
Qui a pu accéder à cet étage? Meurtre ou accident ? Les suspects sont nombreux... 
• L'image parfaite de Leda Cole cache une addiction à une drogue qu'elle n'aurait jamais dû essayer et à un garçon qu'elle n'aurait jamais dû toucher.  
• La vie merveilleuse et sans problèmes d'Eris Dodd-Radson vole en éclats quand une horrible trahison brise sa famille. 
• Le travail de Rylin Myer dans l'un des plus hauts étages la propulse dans un monde – et une histoire d'amour – qu'elle n'aurait jamais imaginé. Mais que lui coûtera cette nouvelle vie ? 
• Watt Bakradi est un génie de la technologie qui cache un lourd secret : il sait tout sur tout le monde grâce à une IA qu'il a créée. Pourtant quand il est engagé par une fille des étages supérieurs pour espionner un garçon, il se retrouve piégé dans une toile de mensonges inextricable. 
• Et vivant au-dessus de toute cette agitation, Avery Fuller, génétiquement créée pour être parfaite. Celle qui semble tout avoir est pourtant tourmentée par la seule chose qu'elle n'aura jamais...

Reçu lors du dernier salon de Montreuil sous format d'épreuve non corrigée, j'étais assez curieuse de lire ce livre, vu le résumé proposé. C'est donc pleine d'entrain que j'ai commencé ma lecture.

Cependant malgré ma curiosité, j'ai été assez sceptique durant les cent premières pages; je n'arrivais pas vraiment à accrocher à l'histoire.
Je dois avouer avoir été freinée par tous ces nouveaux termes techniques et technologiques qui ponctuaient le récit et qui m'embrouillaient assez bien.
De plus je ne parvenait pas réellement à visualiser comment tout New York pouvait tenir dans une Tour... Il m'aura fallu pas mal d'imagination pour y arriver.
Et cerise sur le gâteau, j'étais bien loin de m'intéresser aux petits problèmes surfaits de tous ces personnages riches comme Crésus.

Mais au fur et à mesure de ma lecture, j'ai commencé par me prendre au jeu. J'aimais suivre chaque personnage individuellement, apprendre de quoi était faite sa vie pas si parfaite et de m'imaginer les lieux qu'ils fréquentaient.

Il m'aura fallu quelques cent pages pour m'encrer dans l'histoire, mais au final je trouve que ça en valait la peine. L'univers imaginé par l'auteure est riche (dans tous les sens du terme) et plutôt bien pensé une fois qu'on arrive à le visualiser.   

Pour ce qui est des différents protagonistes de l'histoire j'ai évidemment mes petites préférences les concernant.
J'ai eu un énorme coup de cœur pour Eris qui voit sa vie basculer du jour au lendemain. C'est une fille franche, qui commet quelques faux-pas mais qui par la suite fait tout pour se racheter.
Ensuite j'ai beaucoup aimé Rylin et Watt, qui vivent dans la BasseTour. Ce sont des personnages vraiment très intéressants auxquels je me suis beaucoup attachée.
Par contre j'ai eu un peu plus de mal avec Avery, à première vue trop lisse et trop parfaite et j'ai carrément détesté Leda qui a tout simplement un sale caractère. Vous voilà prévenus !

Ainsi, on découvre l'histoire en suivant tour à tour les cinq personnages principaux, ce qui est très pratique car cela permet d'avoir toutes les cartes en main pour bien comprendre toute l'action.
Ensuite, les chapitres sont assez courts ce qui donne au récit un rythme assez soutenu et agréable à lire.

En conclusion, malgré ma première réticence à suivre une histoire que beaucoup assimilaient déjà à un Gossip Girl futuriste, j'ai beaucoup apprécié ma lecture une fois les cent premières pages franchies.
J'ai aimé découvrir chaque personnage - même ceux que j'ai finalement détesté - et l'univers créé par Katharine McGee a finalement réussi à me parler.
Ce premier tome d'Inaccessibles constitue finalement une lecture agréable et intéressantes, qui allie technologie futuristes au gratin new-yorkais. Un cocktail étonnant, mais qui a fait ses preuves !


Je remercie les éditions Michel Lafon pour ce service presse


Les infos utiles

Le site de l'auteure
Son Twitter
Inaccessibles sort aujourd'hui 9 février en VF
Il est sorti en VO en août 2016 sous le titre The Thousandth Floor
 



10 commentaires:

  1. J'avoue que j'ai du mal à visualiser New York tenant dans une tour, c'est assez complexe et puis on ne sait pas pourquoi c'est devenu une Tour d'ailleurs.
    J'en suis à 100 pages et ça va, même si c'est pas franchement ce que je préfère comme livre. Pour le moment, j'aime beaucoup Avery, Rylin et Watt.
    Plus de mal avec Eris et Leda mais on verra comment ça évolue tout ça :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ben je suis un peu rassurée de voir que tu as du mal avec le concept aussi ^^
      J'avoue que c'est pas non plus mon genre de prédilection, mais au final ça passe plutôt bien.
      Bonne lecture Gégé !

      Supprimer
  2. Il me tente... En grande partie pour sa couverture ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'elle donne vraiment bien ! J'espère que si tu le lis tu ne seras pas aussi déçue que pour "La maison des morts"
      Moi j'ai bien aimé en tout cas :-)

      Supprimer
    2. Finalement, ce n'est pas une déception... Mais, un avis très mitigé tout de même. J'ai bien apprécié Eris et Watt, mais l'univers futuriste ne m'a pas paru très impressionnant et toutes ces fêtes ne m'ont pas passionné.

      Supprimer
    3. Je te comprends, je n'avais pas été très emballée par les fêtes non plus. J'ai beaucoup aimé Eris aussi, un peu moins Watt.
      Mais gros coup de coeur pour Eris quand même :-)

      Supprimer
  3. Nous sommes d'accord au niveau des personnages! :) Contente que tu aies fini par apprécier l'histoire du coup :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça me fait penser qu'il faut que j'aille lire ton avis ! ;-)
      Oui moi aussi, c'est jamais drôle de lire un livre qui nous ennuie, donc je suis bien contente qu'il ait fini par me plaire :D

      Supprimer
  4. Je suis bien d'accord avec ton avis ! J'ai eu aussi beaucoup de mal, et j'ai toujours à mon avis, à imaginer tout New York dans une seule tour. "Leda a un sale caractère", tu es trop gentille :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ben vous êtes deux à me le dire, c'est bon, je suis normale ! ^^
      Oui je sais, c'est une de mes plus gros défauts :p
      Mais à ma décharge, je ne vais pas non plus trop en dire dans ma chronique :p

      Supprimer

Merci pour votre commentaire et votre passage sur mon blog ! A bientôt :D