vendredi 24 mars 2017

Sword Art Online, tome 5: Alicization Beginning


Victime d'une agression par un ancien membre des Laughing Coffins, Kirito se réveille à l'intérieur de l'Underworld, une Réalité Virtuelle dont il était testeur. 
Ignorant comment il est arrivé là, et incapable d'entrer en contact avec le monde réel, il va parcourir Underworld pour chercher le moyen d'en sortir. Il fait alors la connaissance d'Eugeo, un jeune Entailleur, qui souhaite retrouver Alice, son amie d'enfance, enlevée quelques années plus tôt par un des représentants de la plus haute autorité de ce monde : un Chevalier Intègre. 
Résolus à élucider tous ces mystères, les deux garçons n'hésitent pas à unir leurs forces. 
Démarre alors une longue et périlleuse aventure vers la Capitale.

Vous le savez, depuis que j'ai lu le premier tome de ce light-novel, je suis littéralement tombée amoureuse de Sword Art Online et de son univers riche et complexe.
Alors que je ne connaissais strictement rien aux light-novel et que je débutais à peine dans la lecture de mangas, j'ai véritablement été happée dans cette histoire et me suis énormément attachée aux différents personnages.

Dans ce cinquième tome (déjà !) nous retrouvons Kirito dans l'Underworld, une nouvelle réalité virtuelle dont il était le testeur et dans laquelle il se retrouver coincé après avoir été mortellement agressé par un ancien membre des Laughing Coffins présents dans l'ancien Aincrad.

Ce monde VR a pour particularité d'être habité par des Intelligences Artificielles qui n'ont pas conscience de leur véritable nature. 
L'autre grand changement, est que le temps passé dans ce monde diffère complètement de celui de notre propre réalité. En effet, une journée passée dans l'Underworld correspond à peine à quelques minutes dans le monde réel.

Passée la stupéfaction due à cet énorme changement par rapport aux mondes virtuels habituels, ce tome se lit à une vitesse incroyable -presque aussi surréaliste que le temps passé par Kirito dans l'Underworld.
On a constamment besoin de savoir ce qu'il arrivera à Kirito et à son nouvel ami Eugeo dans leur grande aventure pour devenir des épéistes de renom.

Car en effet, si énormément de choses diffèrent dans ce nouveau monde virtuel, les capacités de notre héros à manier l'épée ne sont pas de l'histoire ancienne. 
C'est donc avec un plaisir non-dissimulé que nous retrouvons Kirito l'Epéiste Noir qui nous avait tant marqué dans l'Aincrad.

Mais revenons un peu à Eugeo. Ce nouveau personnage, tout droit venu de l'Underworld a des capacités et des qualités indéniables, qui font de lui un personnage très intéressant et que l'on a envie de suivre et de comprendre.
Il est très différent de Kirito de part son caractère, mais je pense que c'est justement cette différence qui les rapproche et qui les lie d'autant plus.
Je pense (et j'espère !) que c'est un personnage que l'on aura encore l'occasion de croiser et qui n'a pas encore révélé tous ses secrets.

Je n'aurai qu'un tout petit bémol à souligner, c'est celui des éclipses narratives. Je suis bien consciente qu'il aurait été impossible de décrire avec exactitude les différentes aventures vécues par nos deux héros pendant les deux années passées dans l'Underworld, mais je suis de temps en temps restée sur ma faim en constatant que plusieurs mois s'étaient écoulés entre deux chapitres.
Il manque selon moi quelques événements qui auraient dû nous être racontés, afin qu'on puisse mesurer toute l'ampleur du chemin parcouru par nos deux amis.

Mais je chipote sûrement un peu, il fallait bien trouver quelque chose à dire qui justifie que le coup de cour n'est pas passé très loin.

En conclusion, j'ai de nouveau passé un excellent moment en compagnie de ce nouveau tome de Sword Art Online. J'ai été ravie de retrouver Kirito et d'apprendre à connaitre Eugeo.
J'espère juste que nous aurons l'occasion dans le prochain tome de voir de nouveau Asuna en action, car même si elle est présente dans l'histoire, il m'a manqué de la voir se démener au sein d'un univers virtuel.



Je remercie les éditions Ofelbe pour ce service de presse !



Les infos utiles

Le site des éditions Ofelbe
Leur page Facebook
Leur Twitter
Ma chronique du tome 1
Ma chronique du tome 2
Ma chronique du tome 3
Ma chronique du tome 4
Le second tome de la version manga de Mother's Rosario est sorti le 4 janvier dernier chez Ototo. Le troisième tome sort aujourd'hui.





mardi 21 mars 2017

Top Ten Tuesday #133


Et voici un nouveau Top Ten !


Pour rappel, même si je me demande si c'est encore nécessaire, le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire initié par The Broke and the Bookish, repris en français par Iani sur son blog et maintenant repris par Frogzine.

Le thème de cette semaine est: Les 10 5 livres avec une réelle leçon de vie derrière.


Généralement ce n'est pas mon genre de prédilection, mais lorsque j'ai lu La perle et la coquille de Nadia Hashimi j'ai vu une réelle leçon de vie et de courage dans ce roman, même si ce n'était "que" de la fiction. Parce que ailleurs dans le monde, en Afghanistan et dans d'autres pays du Moyen-Orient, des femmes vivent la même situation que Rahima. Et c'est bien triste.


Pareil lorsque j'ai lu Jamais sans ma fille de Betty Mahmoody. Cette histoire est extrêmement bouleversante, et savoir que c'est réellement arrivé à quelqu'un rend cette lecture encore plus forte, mais également plus importante.


Dans un autre registre, j'ai été très marquée par le roman Sweet Sixteen de Annelise Heurtier. J'ai toujours été attirée par les livres ayant une portée historiques, et même si celui-ci est romancé et destiné à un jeune public, cela ne l'empêche pas de nous faire passer un message à propos de la ségrégation raciale.


Et c'est à peu près pareil pour le magnifique Des mensonges dans nos têtes de Robin Talley, qui est un livre vraiment sublime, faisant passer différent message de tolérance. Sur la ségrégation raciale d'un côté, mais également sur l'homosexualité. Je n'avais encore jamais lu un roman associant ces deux thèmes, mais je suis contente que Robin Talley l'ait fait, car elle le fait d'une manière très douce et sensible.


Un autre livre auquel je pense quand on parle de "livre avec une leçon de vie", c'est Max de Sarah Cohen-Scali. Ce livre est on ne peut plus dérangeant, de part son thème et la manière dont celui-ci est traité, mais il est également amené d'une telle manière qu'on ne peut pas y rester indifférent. S'il y a bien un livre que je devrais conseiller à la terre entière, c'est celui-là. 


Tous ces livres ont une histoire et un message à faire passer. Ils ne sont pas là uniquement pour nous faire passer un bon moment de lecture; ils sont là pour nous faire réfléchir.
Nous faire réfléchir aux événements du passé, afin qu'ils ne se reproduisent plus, nous faire réfléchir à ce qu'i se passe aujourd'hui à travers le monde.
Ils nous encouragent à être plus tolérants les uns envers les autres. Et ça, c'est sacrement important !

dimanche 5 mars 2017

Sunday's Books #132


Une nouvelle semaine pour mon nouveau rendez-vous: le Sunday's Books, initié par ma coupine Saefiel. D'ailleurs pour le récap', c'est chez elle que ça se passe !

Blabla

Hello les amis !
Comment s'est passée votre semaine ? Bien j'espère !
De mon côté c'était agréable de passer une semaine complète à la biblio, ça ne m'était pas arrivé depuis longtemps et cela m'a permis de vraiment bien bosser.
Les BD que j'ai lues cette semaine sont d'ailleurs celles que j'ai encodées durant cette semaine (entre autres ^^)

Donc oui, j'ai lu énormément de BD et mangas cette semaine, tout simplement parce que j'avais tout de même une petite panne de lecture après avoir abandonné Carry On. Mais même lors d'une panne de lecture je parviens à lire de la bande dessinée, donc tout va bien !
Mais il y a une autre raison pour laquelle je ne voulais pas commencer un autre roman: j'attendais le tome  5 de SAO avec impatience ! Et comme nous avions décidé de le lire en LC avec Mirrorcle World, je ne voulais pas commencer un livre que j'aurais dû mettre de côté par la suite (je déteste lire deux livres ne même temps !)

Pour ce qui est du côté perso, je n'ai pas grand chose à raconter. Je suis juste impatience que le week-end prochain arrive afin de pouvoir aller à la Foire du Livre de Bruxelles et donc de revoir Caladhiel, Mallou14 et Cindy !!
Allez, la semaine va passer vite, je ne travaille même pas lundi :p

Oh et sinon, j'oubliais: j'ai repris contact avec le dessinateur de ma bannière ! Je n'en dirai pas plus pour le moment, j'ai envie de vous laisser mariner un peu. Vous verrez le moment venu ;-)
(Oui je tease, et alors ??)

Bon dimanche à tous !



Mes lectures !

Ce que j'ai lu cette semaine




Etant donné que j'attendais SAO, j'ai rongé mon frein en lisant des mangas et BD venant du boulot !

Ce que je suis en train de lire


Enfin je le lis !! En LC avec Mirrorcle Worl bien sûr !

In My Mailbox
 
Mes réception du label Naos :-)


SAO !!!



Lifetime

Ce que j'ai aimé sur les autres blogs !

La chronique de Margaud Liseuse sur Beastly
L'avis de Salhuna sur Phobie
La chronique de Saefiel sur le premier tome de Culottées
Celle de Marinette sur le manga Grimms

Et ailleurs 

Ces BD sur les animaux
Ces Tweet sur le boulot
Ces photos de chats
Ces graphiques sur notre vie quotidienne

Sur le blog 

Les dernière chroniques

Les rendez-vous / challenges / divers

Pas de rendez-vous cette semaine

Les prévisions de la semaine prochaine
Etant donné que je n'ai pas lu grand chose, je ne prévois pas d'article fixe pour la semaine à venir.
Je ferai suivant mon inspiration du moment ;-)

jeudi 2 mars 2017

Pourquoi j'ai abandonné Carry On ?


Simon Snow déteste cette rentrée. Sa petite amie rompt avec lui ; son professeur préféré l'évite ; et Baz, son insupportable colocataire et ennemi juré, a disparu. 
Qu'il se trouve à l'école de magie de Watford ne change pas grand-chose. Simon n'a rien, mais vraiment rien de l'Élu. Et pourtant, il faut avancer, car la vie continue...

Quand j'ai découvert Rainbow Rowell il y a trois ans avec Fangirl, j'ai été totalement conquise par la plume de l'auteure et par l'histoire qu'elle proposait.
Je me retrouvais énormément dans le personnage de Cath, vivant toujours dans son monde imaginaire, voulant par-dessus tout prolonger son amour pour celui-ci en écrivant une fanfiction.

Durant ma lecture de Fangirl, j'avais beaucoup aimé les passages de la fanfiction en question. Je trouvais les extraits bien amenés et cela me plaisait. Il faut dire que les personnage de Simon et Baz y étaient pour beaucoup.
Ensuite quand la publication de Carry On a été annoncée, je trépignais littéralement d'impatience ! Enfin j'allais découvrir cet univers qui avait séduit Cath.

Hé ben pour le coup, je n'ai pas été séduite DU TOUT.
Dès les premières pages, j'ai eu cette forte impression de lire une très mauvaise copie de Harry Potter. Evidemment j'étais totalement consciente que Simon Snow était le pendant "rowellien" de notre héros à lunette, mais là c'était beaucoup trop flagrant !

Il y avait beaucoup, BEAUCOUP trop de similitudes entre l'histoire de Simon et celle de Harry: un méchant dont on évite autant que faire se peut de prononcer le nom mais qui veut tuer le héros orphelin, une prophétie, un Mage très puissant et énigmatique, une école de magie qui obéit à sa propre volonté, une dissension entre les mages à propos des créatures ayant accès à la magie,.. Et je ne vous cite que les éléments les plus voyants.


Si ça n'avait été que cela, j'aurais encore pu faire un effort. Mais durant les 150 premières pages que j'ai lues, il ne s'est strictement rien passé. Vraiment rien de rien. 
Simon Snow nous raconte sa petite vie et ses problèmes, mais c'est plat. Et pour ne rien arranger à l'histoire, tous les personnages de ce roman sont creux. Il n'y a vraiment que Penny et Baz qui remontent un peu le niveau, mais sans plus.
J'ai tout de même essayer de continuer, de lire en diagonale, mais ça n'en finissait pas.
Je suis allée jusqu'à lire le dernier chapitre pour tout de même savoir comment cela se finissait, et cela m'a confortée dans l'idée que j'avais bien fait de laisser ce livre de côté pour lire autre chose. La fin est égale au reste du roman. Malheureusement.


Evidemment je vous livre mon ressenti tel qu'il est, sans prétendre que mon avis est le seul qui vaille sur ce livre. Je précise également que je donne mon avis sur le livre en l'ayant abandonné.

Pour terminer sur une note positive, ne pas avoir adhéré à Carry On ne veut pas dire que je ne lirai plus aucun livre de Rainbow Rowell. J'ai adoré Fangirl, tout comme j'ai dévoré Eleanor & Park, j'espère donc que le prochain titre de l'auteure me réussira mieux que celui-ci.


Un petit plus

Si cela vous intéresse, vous pouvez lire la chronique de Fangirl (soyez indulgents sur le style, cette chronique date d'il y a trois ans... ^^)

mardi 28 février 2017

Entre chiens et loups (BD) - Malorie Blackman, John Aggs et Ian Edington


Perséphone Hadley est une Prima, ils ont la peau noire et contrôlent l'ensemble du pays. Elle est la fille d'un ministre influant. Callum McGrégor, son ami d'enfance, est blanc. Il appartient aux Nihils, une partie de la population opprimée et discriminée. Leur amour naissant va être bouleversé par cette société divisée où noirs et blancs ne sont pas censés s'aimer… 
Les deux adolescents vont en effet devoir choisir entre la route qui a été tracée pour eux par leur entourage respectif et l'amour qui les attire l'un vers l'autre. Mais comment construire quelque chose quand la société toute entière vous pousse à la haine ? Et comment pourraient-ils continuer à se fréquenter alors que tout les oppose ? 
Ce roman graphique est l'adaptation du best-seller éponyme de Malorie Blackman. Ian Edington au scénario et John Aggs au dessin donnent vie à ce drame avec brio. 
Car c'est bien de cela qu'il s'agit : un Roméo et Juliette transposé dans une société ravagée par l'apartheid.

Entre chiens et loups est l'une des sagas qui a bercé mon adolescence (en dehors de Harry Potter) et de laquelle je garde un excellent souvenir.
Je l'ai découverte il y a maintenant dix ans ça ne nous rajeunit pas grâce à ma cousine qui m'avait gentiment prêté les tomes au fur et à mesure de leur parution.

Vous vous doutez bien que c'est avec une certaine fébrilité que j'ai découvert cette BD, parue fin de l'année passée chez Bayard.

Retrouver Callum et Sephy dans ce récit tragique m'a plongée dans une vague de nostalgie à laquelle je ne m'attendais pas. Redécouvrir cette dystopie avec mon regard actuel me faisais un peu peur, mais j'ai été ravie de constater que mes souvenirs étaient fidèles à la réalité du livre. 

Sachez que si, comme moi, vous êtes fan de la saga vous ne serez pas déçus: la BD est très semblable au roman. On redécouvre avec plaisir le premier tome, en mettant enfin un visage sur nos personnages favoris. 
Evidemment, une BD ne présentera jamais une histoire aussi complète et complexe que celle qui est proposée dans le roman. C'est le jeu.
Tout n'y est pas raconté en détail, mais les auteurs ont tout de même réussi à faire passer le message du livre, et il me semble que c'est le plus important. D'autant qu'il sonne comme un étrange échos de notre société actuelle.


Pour ce qui est du dessin - car c'est tout de même ceci qui nous intéresse - je l'ai plutôt bien apprécié, même si je me rends bien compte que si j'avais été ado au moment de ma lecture, je n'aurais pas forcément accroché à ce style.
Je me demande s'il était judicieux de proposer un trait de crayon si brut et surtout un coloris noir et blanc pour une BD dont le public destinataire est un public plutôt adolescent.
Pour être tout à fait honnête, à leur âge je ne me serai pas jetée dessus.

En conclusion, j'ai trouvé que cette BD proposait un très bon complément à la version roman. Les auteurs John Aggs et Ian Edington ont réalisé un excellent travail d'adaptation en arrivant à dépeindre l'univers du livre et ses personnages avec justesse.
Je regretterais juste l'absence de couleurs, qui auraient apporté ce petit plus permettant aux ados de s'y intéresser de plus près. 


Les infos utiles

Le site de Malorie Blackman
Sa page Facebook
Son Twitter
La saga Entre chiens et loups compte 4 tomes, tous parus chez Milan
OMG les nouvelles couvertures VO sont superbes !!!